Un territoire d’eau

Les milieux aquatiques

Zones humides... zones utiles !
Comment connaître la localisation des zones humides ?
Les différents types de zones humides
La flore des zones humides
Comment préserver les zones humides ?
Agir pour préserver, entretenir et restaurer les zones humides
Guide des zones humides
Zones humides et projets...

Zones humides... zones utiles !

Les zones humides sont des espaces naturels caractérisés par une présence d’eau de manière temporaire ou permanente comme les mares, les tourbières ou encore les prairies humides.

Pendant des siècles, les zones humides ont été drainées et asséchées par méconnaissance, souvent considérées comme impropres et insalubres.

Ce n’est que récemment que l’homme a pris connaissance de la valeur et de l’intérêt des zones humides :

- des éponges naturels : les zones humides fonctionnent comme des éponges : elles absorbent et stockent l’eau en période pluvieuse et la restituent au cours d’eau en période sèche. De plus, lorsque les zones humides sont en réseau, ces phénomènes peuvent être significatifs, et permettent par conséquent de limiter les crues, les inondations ou encore les étiages.

- des filtres naturels : les milieux humides contribuent à épurer l’eau par des processus physiques, chimiques et biologiques. Toutefois, ces capacités épuratoires ne sont pas vouées à traiter des rejets domestiques.


- des milieux de vie : les zones humides font partie des milieux naturels les plus riches au monde, en terme de biodiversité. Les conditions écologiques particulières, lien entre le milieu terrestre et le milieu aquatique, permettent le développement d’espèces animales et végétales spécifiques.
Outre les réservoirs de biodiversité, d’autres activités sont prépondérantes en zones humides, comme le pâturage, la fauche... dans l’agriculture, mais aussi les loisirs tels que la pratique de la pêche, de la randonnée... dans des paysages variés et de qualité.

En somme, les zones humides offrent un cadre de vie exceptionnel.

Aujourd’hui, les zones humides sont des espaces à protéger et préservé au niveau de la législation (SDAGE, lois sur l’eau et les milieux aquatiques...).

Comment connaître la localisation des zones humides ?

Les inventaires sont des outils d’aide à la localisation des zones humides sur les territoires recensés.

Sur le territoire du Syndicat des Trois Rivières, plusieurs inventaires ont été réalisés :
- Inventaires départementaux sur les zones humides supérieures à un hectare. Ce travail a été réalisé par les antennes départementales du Conservatoire des Espaces Naturels Rhône-Alpes, au cours des années 2007-2008.

- Inventaire complémentaire du Syndicat des Trois Rivières en 2012, sans limite de surface.

Au cours de ces inventaires, le territoire compte plus de 1 350 milieux humides qui s’étendent sur environ 3 000 ha, soit près de 3,4% du territoire.

Ces inventaires ne sont pas exhaustifs. Ils localisent les zones humides sans détailler précisément leur contour.
Ils permettent d’avoir une meilleure connaissance de la localisation de ces milieux.

Suite à ces inventaires, des "porter à connaissances" ont été réalisés afin d’informer et de sensibiliser les élus, les habitants... sur les zones humides.
C’est un des objectifs du guide des zones humides édité par le Syndicat des Trois Rivières.

Les différents types de zones humides sur le territoire

La flore des zones humides

Les conditions particulières des zones humides permettent la présence d’une flore spécifique.
Voici quelques exemples d’espèces qui poussent dans ce type de milieux :

CardamineCarexEpilobe
EupatoireIris des maraisLinaigrette
MasetteMenthe aquatiqueNénuphar
OrchisParnaiseRenouée poivre d’eau
RoseauSalicaireSaule
SphaigneTrèfle d’eau

Comment préserver les zones humides ?

Investir aujourd’hui dans la préservation et la restauration des zones humides, c’est pérenniser l’utilisation des ressources naturelles et des services qui s’y rapportent, dans le cadre d’un développement économique respectueux de l’environnement.

Malgré les efforts réalisés depuis une dizaine d’années pour les préserver, la destruction des zones humides est toujours présente.
Au niveau national, près de la moitié des zones humides ont disparu au cours des dernières décennies.

Pour autant, la situation n’est pas irréversible et justifie une mobilisation forte de tous les acteurs.


Les quelques préconisations suivantes, souvent évidentes, permettent de ne pas porter atteinte aux zones humides et à leur espace de fonctionnalité :
- Éloigner les constructions.
- Ne pas remblayer, combler ou drainer les terrains humides.
- Ne pas curer les fossés et les cours d’eau.
- Éviter la création de plans d’eau, retenues collinaires.
- Contrôler les extractions de granulats.
- Éviter de mettre en place des plantations (peupliers, résineux…).
- Ne pas propager les espèces envahissantes (renouée du Japon, Balsamine…).
- Ne pas utiliser de produits phytosanitaires dans et à proximité de la zone humide. Pour rappel, l’usage de pesticides est interdit à moins de 5 mètres de tout point d’eau.
- Éviter la fertilisation dans et à proximité de la zone humide.
- Éviter le défrichement et le dépôt de gravats, de déchets et ne pas entreposer de déchets de coupe de bois dans les cours d’eau, les mares et les dépressions humides.
- Maintenir les haies, les espaces boisés, ainsi que les ceintures végétales autour des points d’eau.
- Favoriser les pratiques agricoles extensives et diversifiées.
- Ne pas construire des ouvrages qui créent des barrières aux écoulements des eaux, même dans les zones déjà urbanisées.
- Ne pas imperméabiliser les sols.
- …


Il existe depuis de nombreuses années des textes réglementaires concernant la préservation des zones humides avec notamment la convention RAMSAR de 1971.
Une réglementation européenne et nationale s’est petit à petit constituée afin de préserver les zones humides, qui sont déclarées d’intérêt général depuis plus de 20 ans.
De plus, la législation prévoit qu’un certain nombre de travaux, ouvrages, installations ou activités en milieux humides sont soumis à déclaration ou à autorisation.

Mais avant tout projet, il faut se poser les bonnes questions :
La concertation est nécessaire dès l’amont du projet et tout au long de la démarche.


Il existe de nombreux outils réglementaires, mesures de protection et de gestion pour mener des actions de préservation et de restauration des zones humides :
- Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope
- Réserve Naturelle
- Réserve de chasse et de faune sauvage
- Réserve de pêche
- Réserve biologique
- Site classé et inscrit
- Mesure Agro-Environnementale et Climatique
- ...
Toutes ces actions sont notamment détaillées dans le guide des zones humides.

Agir pour préserve, entretenir et restaurer les zones humides

Qui peut agir ?

- L’Etat
- Les collectivités territoriales
- Les propriétaires

Qui peut aider ?

Des conseils techniques, des informations réglementaires ou des aides financières peuvent être apportés par :
- DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement)
- DDT (Direction Départementale des Territoires
- ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques)
- ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage)
- Europe
- Agence de l’Eau
- Région
- Départements
- Conservatoire botanique national
- Conservatoire des espaces naturels
- Pôles-relais zones humides ou tourbières
- Collectivités territoriales
- Parc Naturel Régional
- Chambre d’Agriculture
- Office Nation des Forêts
- Fédération Départementale pour la pêche et la protection des milieux aquatiques
- Fédération départementale des chasseurs
- Association de protection de la nature
- Bureau d’études spécialisé
- ...

Que peut-on faire ?

Le mode d’intervention en zone humide peut être différent selon l’objectif et le contexte.
Il est toutefois important de définir au préalable un programme de gestion.
Des actions de préservation, de restauration et de conservation peuvent alors être menées, en voici quelques exemples :

TYPES D’ACTIONS DIFFICULTE A METTRE EN PLACE L’ACTION COUT INTERET POUR LA ZONE HUMIDE
Adapter les pratiques • •
Pas d’acquisition de matériel coûteux...
Préserver les fonctionnalités de la zone humide
Réhabiliter une zone humide en supprimant un remblai • • €€ à €€€
En fonction de la nature et de la quantité du remblai à évacuer
Restaurer les fonctionnalités de la zone humide
Accueillir du public • • € à €€€
En fonction du type d’aménagement mis en place
Sensibiliser et favoriser la découverte
Mettre en place une convention d’usage • •
Concertation avec les acteurs locaux
Sensibiliser et favoriser la découverte
DifficultéCoût
FacileFaible
••Moyen€€Moyen
•••Difficile€€€Élevé

De nombreuses actions sont possibles pour préserver et restaurer les zones humides, une partie de ces actions sont détaillées dans le guide des zones humides.

Guide des zones humides

Dans le cadre du porter à connaissance sur les zones humides, le Syndicat des Trois Rivières a travaillé sur un guide des zones humides. Il comprend deux classeurs :

- Classeur Localisation  : Il fournit les cartes et les fiches descriptives des milieux humides par commune.

- Classeur Généralités  : Il est composé de 4 thématiques déclinées en fiche :

DECOUVRIR : La définition, les fonctions des zones humides ainsi que les caractéristiques des milieux humides rencontrés sur le territoire sont présentées.
SITUER : Les critères qui permettent de délimiter les zones humides ainsi que les textes réglementaires affiliés sont expliqués.
PRESERVER : L’objectif de préservation, les démarches ainsi que les dispositifs existants pour préserver et gérer les milieux humides sont exposés.
AGIR : Les acteurs qui souhaitent s’engager dans des projets de restauration de zones humides ainsi que les actions (outils, travaux…) qui peuvent être mises en place sont proposés.

. . .

Lors de réunion de porter à connaissance des zones humides et des inventaires réalisés, le Syndicat des Trois Rivières a remis ce guide des zones humides aux collectivités du territoire.

Voir un extrait du classeur Généralités :

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous

Syndicat des 3 rivières - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 DAVEZIEUX - Tel : 04.75.67.66.75 - Fax : 04.75.67.24.58 - email : contact@3rivieres.fr

Une création Visual-Link Libellule