Les actions sur l’eau

Restaurer et mettre en valeur les milieux aquatiques

Aménagement piscicole Vanosc Les berges et les différents ouvrages (seuils, ponts, biefs) qui jallonent le lit des rivières par manque d’entretien régulier, sont généralement laissés à l’abandon depuis quelques années. Cette abandon a un impact sur les fonctions écologiques et hydrauliques de nos rivières.

A travers des travaux de restauration des berges et du lit des cours d’eau, le Syndicat des Trois Rivières vise à améliorer le fonctionnement des milieux aquatiques et à les mettre en valeur.

Ces travaux respectueux du milieu piscicole, peuvent notamment comprendre les opérations suivantes : Renaturation de berges à BA
- la gestion et l’entretien des boisements de berges pour lutter contre la fragilisation des berges et favoriser sur certains secteurs l’écoulement des eaux,
- la renaturation et la stabilisation des berges sur différents secteurs du bassin versant,
- la lutte contre la Renouée du Japon,
- l’inventaire et la préservation des zones humides,
- la création de passes à poissons permettant à ces derniers de remonter plus facilement les cours d’eau et de franchir des seuils pour vivre et se reproduire,
- la mise en place d’aménagements piscicoles afin d’améliorer et diversifier l’habitat.

Quelle est la procédure à mener avant les interventions en cours d’eau ?

La végétation des berges des rivières doit faire l’objet d’un entretien régulier. Au préalable, il faut connaître le fonctionnement du milieu et les enjeux du bassin versant. Ainsi, en amont des projets, des plans de gestion sont établis.

Les plans de gestion sont des outils de programmation pluriannuelle d’entretien et de maîtrise des boisements des cours d’eau. De plus, l’évolution constante des milieux aquatiques et la modification des enjeux nécessitent de réactualiser ou d’élaborer de nouveaux plans de gestion.

Les étapes nécessaires pour intervenir en cours d’eau : Fiche terrain
- Etablir un état des lieux : prospecter l’ensemble des cours d’eau pour recenser le type de ripisylve, les ouvrages, la morphologie du cours d’eau, les usages, l’occupation des sols, le patrimoine naturel… Puis, des cartes "état des lieux" sont établies.

- Identifier les enjeux : réaliser un diagnostic de l’état actuel, en fonction de l’état des lieux et de l’entretien effectué. Après analyse, les enjeux sont identifiés par secteur.

- Définir les objectifs de gestion : définir un état souhaité en prenant en compte l’état des boisements, la densité de végétation… A l’issue de cette phase, des cartes "objectifs et entretien" sont élaborées.

- Etablir un programme d’actions : à l’aide des cartes réalisées, une comparaison entre l’état actuel et l’état souhaité est effectuée. Les secteurs d’interventions sont ainsi mis en évidence. Les types et les fréquences des opérations sont donc définis.

- Mettre en place une Déclaration d’Intérêt Général : à la suite de ces 4 premières étapes, une Déclaration d’Intérêt Général (DIG) est élaborée et fait l’objet d’une enquête publique. Une fois validée, la DIG permet à la collectivité d’intervenir sur l’ensemble des terrains riverains des milieux aquatiques.

Ouvrage sur cours d'eau
- Réaliser les interventions : le programme d’actions, établi lors de la 4ème étape, peut alors débuter avec la réalisation de travaux sur les milieux aquatiques.

Le Syndicat des Trois Rivières mène actuellement la réactualisation des plans de gestion sur l’ensemble du territoire. Ce travaille lui permettra ensuite de réaliser des interventions sur les cours d’eau du territoire dans une gestion cohérente et concerté.

Quelques conseils pour la gestion des bord de rivière dans le Guide du propriétaire riverain.

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous

Syndicat des 3 rivières - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 DAVEZIEUX - Tel : 04.75.67.66.75 - Fax : 04.75.67.24.58 - email : contact@3rivieres.fr

Une création Visual-Link Libellule