Le coin junior

Si tu veux en savoir plus

Que devient l’eau sale de nos maisons ?

Station d'épuration de Talencieux Après le bain, la vaisselle, les toilettes, la lessive... l’eau utilisée à la maison a été salie. On appelle cette eau sale, les eaux usées. Avant de les rejeter dans la nature, il faut les nettoyer pour éviter que ne se propagent les microbes et autres substances dangereuses. Pour cela, il existe des usines qui nettoient les eaux usées, les stations d’épurations. Attention, une eau épurée n’est pas une eau potable !

L’eau utilisée est évacuée dans les égouts chargée de savon, de produit vaisselle, de shampooing...

Arrivée à la station d’épuration, une succession de traitements permet de séparer l’eau des déchets qu’elle contient.

Ces installations ne font pas de miracles, elles ne nettoient pas parfaitement l’eau. L’utilisation excessive de savon ou de produit de vaisselle, l’huile de friture, la peinture versées dans l’évier rendent plus difficile l’épuration de l’eau.

Alors, moins nous consommerons d’eau, moins grande sera la quantité d’eau a épurer...

Découvrir les différentes filières de traitement des eaux usées.

Le prix de l’épuration

Pour dépolluer les eaux usées que nous rejetons, il faut installer des tuyaux et les entretenir. Il faut aussi construire une station d’épuration, ou agrandir celles qui existent déjà et les faire fonctionner. Tout cela coûte très cher. Mais toutes ces dépenses sont indispensables. Elles permettent de réduire la pollution et de préserver ainsi les milieux naturels.

Ce sont tous les utilisateurs de l’eau, c’est-à-dire tous ceux qui consomment de l’eau et rejettent de l’eau polluée, toi, tes parents, tes voisins, mais aussi les industriels et les agriculteurs, qui payent pour financer l’épuration des eaux usées.

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous