La qualité de l’eau

Résultats

La qualité générale des cours d’eau (physico-chimie, hydrobiologie et micropolluants) reste très contrastée sur le bassin versant.

Les cours d’eau situés en tête de bassin versant, exempts de pollution, sont généralement de bonne ou de très bonne qualité.

On observe ensuite une diminution de la qualité de l’eau d’amont vers l’aval. Les dégradations s’effectuent principalement lors de chaque traversée de commune.

Les résultats des différentes études menées ces dernières années permettent de voir l’évolution de la qualité de l’eau.

Etude sur la qualité de l’eau en 2000-2002

Différentes campagnes d’analyses physico-chimiques, hydrobiologiques et métaux ont été effectuées lors de l’étude en 2000-2002.

- Carte 2000-2002

Etude sur la qualité de l’eau en 2012-2013

La qualité de l’eau a été étudiée au début des années 2000, lors des études préalables au Contrat de Rivière.
Depuis, dans le cadre du Contrat de Rivière Cance-Deûme/Déôme-Torrenson, de nombreuses actions ont été réalisées. Elles avaient pour but d’améliorer la qualité des milieux aquatiques.
Ces actions ont été réalisées sur une période d’environ 7 ans (2004-2011).

En 2012, une étude sur la qualité de l’eau a été lancée afin de faire un bilan. Cette étude permettra d’appréhender les impacts des actions ainsi que les points noirs environnementaux restants.
Avec l’élargissement du territoire du Syndicat des Trois Rivières en 2011, cette étude sera également menée sur les nouveaux territoires pour faire un état des lieux de la qualité des eaux des affluents directes du Rhône.

REALISATION DE L’ETUDE

La première phase de l’étude consiste à réaliser des prélèvements de l’eau, des poissons, des algues...
Ainsi diverses campagnes de prélèvements sont effectuées sur plus d’une cinquantaine de points répartis sur les cours d’eau du territoire :
- 4 campagnes d’analyse physico-chimique
- 1 campagne d’analyse des micropolluants sur bryophytes (mousse)
- 4 campagnes d’analyse des pesticides
- 1 campagne d’analyse hydrobiologie des macro-invertébrés aquatiques
- 1 campagne d’analyse hydrobiologie sur les diatomées (algues)
- 1 campagne de pêche électrique pour déterminer l’"Indice Poisson Rivière"

Ces campagnes ont été réalisé au cours des année 2012-2013 à chaqu’une des 4 saisons, entre mai 2012 et février 2013.

Une phase d’analyse et d’interprétation des résultats a suiviles campagnes de prélèvements. Elles ont permis d’évaluer la qualité de l’eau. Celle-ci sera comparer avec les anciennes données pour connaître son évolution.
Des propositions d’orientations seront alors émise afin de poursuivre les actions visant à améliorer la qualité de l’eau.

RESULTATS DE L’ETUDE

Les résultats synthétiques des cartes sont sujet à interprétation en fonction du contexte.

- Les analyses physico-chimiques mesurent les paramètres physiques (température, débit…) et les paramètres chimiques (concentration en oxygène, PH, nitrates, phosphates…) présents dans l’eau.

Ces analyses montrent la composition de l’eau au moment du prélèvement (instant T). Les résultats présentés sont la synthèse des 4 campagnes.

- Les analyses biologiques se basent sur la détermination et le comptage des macroinvertébrés d’eau douce ainsi que la détermination des algues unicelluaires (diatomés) pour établir la qualité biologique du cours d’eau.

Les macroinvertébrés
Certaines espèces sont plus ou moins polluosensibles. Lors du passage d’une pollution, certaines de ces espèces disparaîtront. Plus d’espèces seront absentes, plus la pollution est/ou a été importante.
C’est le protocole IBGN (Indice Biologique Global Normalisé), noté sur 20.

Les diatomés
En fonction des espèces présentes (espèces types suivant les qualités), cela indique le niveau de la qualité d’eau sur les paramètres tels que les toxiques ou la matière organique.
C’est le protocole IBD (Indice Biologique Diatomé), noté sur 20.|

Ces résultats n’indiquent pas une qualité pour les eaux de baignades, non traitée par cette étude (pas d’analyses bactériologiques).

ANALYSE DES RESULTATS DE L’ETUDE

Les sources de dégradation de la qualité des eaux sont parfois complexes et ne se résument pas à une seule et unique pression.
Les résultats peuvent varier en fonction de la période de prélèvement (hautes ou basses eaux) et du site (substrat).

En conclusion de cette étude, on peut remarquer que les cours d’eau en tête de bassin versant sont de bonne qualité.
Les cours d’eau plus en aval subissent des pressions anthropiques plus important, l’impact l’est aussi et se ressent sur la qualité des eaux.
Ces résultats vont permettre de cibler les actions du prochain contrat de rivière afin d’améliorer la qualité des eaux sur l’ensemble du territoire.

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous

Syndicat des 3 rivières - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 DAVEZIEUX - Tel : 04.75.67.66.75 - Fax : 04.75.67.24.58 - email : contact@3rivieres.fr

Une création Visual-Link Libellule