Les actions sur l’eau

Restaurer et mettre en valeur les milieux aquatiques

Objectifs

Les espèces envahissantes se développent et s’étalent plus ou moins vite selon les espèces. La stratégie de lutte est donc différente en fonction des secteurs, des enjeux et des risques de contamination.
La lutte menée par le Syndicat des Trois Rivières sera réalisé de manière différente selon les secteurs, enjeux et espèces ciblées :

La renouée du Japon

La lutte contre la renouée du Japon est réalisée de deux manières :
- Des opérations conséquentes et ciblées sur des massifs importants en tête de bassin versant, et qui peuvent se disséminer en aval.
- De manière régulière, par une gestion stratégique de la végétation des berges (arrachage, concurrence...) réalisé dans le cadre des missions de l’équipe rivière du Syndicat des Trois Rivières sur des cours d’eau à enjeux.

Le robinier faux-acacia et le buddleia de David

Lors des phases d’entretien réalisé par l’équipe rivière, les espèces envahissantes tel que le robinier ou le buddleia sont systématique éliminés.

Techniques utilisées pour la lutte contre la Renouée du Japon

La fauche

Sur des sites à enjeux, une fauche régulière des pousses de renouée est réalisé tous les mois et ce pendant plusieurs saisons. La renouée s’affaiblit petit à petit et il est plus facile de la concurrencer par des espèces indigènes.

L’arrachage des rhizomes

L’arrachage manuel des rhizomes de renouée du Japon ne peut se faire que sur des massifs restreints. L’objectif est aussi de l’affaiblir.

La compétition végétale

Cette étape est nécessaire et indispensable. Elle est mise en place après les pratiques de fauche et d’arrachage des rhizomes.
La concurrence végétale peut être mise en place soit :
- par le développement naturel lorsqu’une végétation est présente,
- par la plantation de pousses d’ortie notamment.

L’ortie capte, avant la renouée du Japon, l’azote présent dans le sol, ce qui permet de limiter la pousse de la renouée et favorise la pousse de l’ortie.
L’ortie peut ensuite être concurrencé par d’autre végétation autochtone.

Lutte expérimentale sur le ruisseau du Malbuisson

La lutte contre la Renouée du Japon est un des objectifs majeurs des actions du Syndicat des Trois Rivières.
Le massif de Renouée du Japon est situé le plus en amont sur le cours du Malbuisson au lieu-dit Pont de la scie du Devès à Vanosc.
Ce massif est source de dissémination de graines et de plantules sur le cours aval du ruisseau. Son élimination est donc stratégique pour éviter un envahissement du Malbuisson par la Renouée du Japon.

Les travaux consistent à décaisser mécaniquement les terres infestées en veillant à décaper toutes les surfaces colonisées. Les terres sont ensuite passées au travers d’un godet-cribleur-broyeur avant d’être remises en place.

Après le criblage, les terres concassées sont recouvertes par une bâche épaisse opaque pour éviter toutes éventuelles repousses.


Criblage et élimination des rhizomes du cribleur.


Site après traitement et avant la pose de la bâche.


Bâche installé pour minimum 2 ans afin de ne pas laisser repousser la Renouée du Japon. Le terrain sera ensuite replanté par des espèces adaptées au milieu.

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous

Syndicat des 3 rivières - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 DAVEZIEUX - Tel : 04.75.67.66.75 - Fax : 04.75.67.24.58 - email : contact@3rivieres.fr

Une création Visual-Link Libellule