L’équipe rivière

Les aménagements en cours d’eau

Un peu d’air pour la Deûme

Suite à la résorption partielle de l’ancienne décharge en berge de la Deûme à Vidalon (Davézieux) par Annonay Rhône Agglo, l’équipe rivière du syndicat des Trois Rivières a réalisé l’aménagement et la végétalisation de la berge.

Ces travaux avaient pour objectif :
- Eliminer partiellement l’ancienne décharge que la rivière érodait inlassablement.
- Redonner un espace de bon fonctionnement au cours d’eau.
- Restaurer le paysage dans le vallon de Deûme pour la future vélo-route voie verte.

Environ 800 m3 de terre déblayé et 250 m3 de déchets retirés et traités en filière appropriée.

Les étapes des travaux :

Le site avant les travauxReprofilage de la berge
Mise en place du géotextile
Plantation des boutures de saules
Le site juste après les travaux

Renaturation des berges du Ternay

Suite à des travaux de terrassement ayant altérés le lit et les berges du ruisseau du Ternay, l’équipe rivière est intervenue afin de réaliser la renaturation des berges.
Les travaux ont consisté à la suppression d’un remblai et à la mise en place de fascines de coco et de bouturage de divers arbustes et hélophytes.

Pendant les travauxTravaux terminésQuelques temps après les travaux lors d’une montée d’eau

Stabilisation d’une encoche érosive

L’équipe rivière a participé aux travaux de stabilisation d’une encoche érosive sur le ruisseau de Bobigneux, affluent de la Déôme, sur la commune de St-Sauveur-en-Rue.

Avant les travauxPendant les travauxAprès les travaux

Protection contre une érosion de berge

Suite à une sollicitation de la commune de Colombier, l’équipe rivière du Syndicat des Trois Rivières est intervenue, courant octobre 2015, pour stabiliser une encoche érosive sur le ruisseau du Rigueboeuf, au droit de la route communale desservant le hameau Le Crozet et Les Valottes.
Cette érosion en rive droite représentait une longueur d’une quinzaine de mètres. Elle s’était formée à l’occasion des crues de l’automne 2014 et menaçait la stabilité de la route communale.

La technique du génie végétal choisie a été la fascine de saules.

Cette technique consiste à la mise en place de deux rangées pieux de robinier faux-acacia espacés tous les 80 cm le long de la zone érodée.
Entre ces rangées, des fagots de saules vivants sont positionnés.
Puis un géotextile biodégradable en fibre de coco est posé derrière la fascine sur l’ensemble du linéaire.
Un apport de terre végétale est apporté pour reprofiler le talus originel.
Après compactage, le talus est ensemencé puis le géotextile est rabattu sur le talus et fixé à l’aide d’agrafe métallique.
Des boutures de saules sont ensuite implantées en pied de talus.
Au printemps, les boutures et le tressage constitueront avec le développement du système racinaire des saules, une protection efficace contre l’érosion.
De plus, cette bande rivulaire reconstituée aura la particularité d’être souple et de se coucher en cas de montée d’eau puis de se relever.
La berge sera ainsi parfaitement protégée.

L’équipe rivière assurera un entretien régulier de l’aménagement.

Stabilisation de la berge du ruisseau du Crémieux

La commune de Peyraud a sollicité le Syndicat des Trois Rivières pour restaurer une berge du ruisseau du Crémieux. A l’automne 2015, l’équipe rivière est intervenue pour stabiliser l’encoche érosive. Celle-ci représentait une longueur d’une vingtaine de mètres.

La technique du génie végétal choisie est le tressage de saules.

Cette technique consiste à la mise en place de pieux de robinier faux-acacia espacés tous les 80 cm le long de la zone érodée.
Une fois les pieux enfoncés, des tiges de saules vivantes sont tressés sur une hauteur de 30 cm au-dessus de l’eau.
Puis un géotextile biodégradable en fibre de coco est posé derrière le tressage sur l’ensemble du linéaire.
Un apport de terre végétale est apporté pour reprofiler le talus originel.
Après compactage, le talus est ensemencé puis le géotextile est rabattu sur le talus et fixé à l’aide d’agrafe métallique.
Des boutures de saules sont ensuite implantées en pied de talus.
Au printemps, les boutures et le tressage constitueront avec le développement du système racinaire des saules, une protection efficace contre l’érosion. De plus, cette bande rivulaire reconstituée aura la particularité d’être souple et de se coucher en cas de montée d’eau puis de se relever. La berge sera ainsi parfaitement protégée.
Le Syndicat des Trois Rivières assurera un entretien régulier de l’aménagement.

Travaux sur le ruisseau de l’Aiguebelle

Des travaux permettant de reconstituer un espace de liberté au cours d’eau tout en protégeant la berge ont été entrepris courant 2014 sur le ruisseau de l’Aiguebelle à Saint Sauveur en Rue.

Lors de ces travaux, l’équipe rivière a travaillé avec une entreprise afin de végétaliser la berge.

L’entreprise a retaluté la berge et l’équipe rivière a posé un géotextile, mis en place une fascine et bouturer la berge.

.

.

.

.

.

Mise en place d’une fascine de saule sur le Torrenson à Andance

L’équipe rivière a récolté des branches de saules sur les aménagements en génie végétal existants afin de réaliser une fascine de saule sur le Torrenson. Un retalutage de la berge et la mise en place d’un géotextile avec des plantations de boutures de saules ont aussi été réalisés.
Cet aménagement a pour objectif de protéger la berge.

.

Mise en place d’abreuvoirs sur la Valencize à Pélussin

Mise en place d'un abreuvoir Abreuvoir terminé
L’équipe rivière en collaboration avec le Parc Naturel Régional du Pilat a réalisé l’aménagement de divers abreuvoirs sur la rivière Valencize sur la commune de Pélussin.

Les principales problématiques de l’abreuvement en direct dans le cours d’eau sont :
- L’érosion des berges.
- Les déjections dans le cours d’eau.
Cela impact et dégrade la qualité de l’eau.

Ainsi, en accord avec les agriculteurs volontaires, des abreuvoirs ont été mis en place afin de maintenir l’abreuvement avec l’eau du cours d’eau sans permettre au bétail d’aller dans le lit du ruisseau.

Mise en place d’une fascine de saules sur le Torrenson à Andance

Mise en place de la fascine de saules et du géotextile Après les travaux

A la suite des travaux de mise en place de seuils piscicoles sur le Torrenson à Andance, l’équipe rivière a réalisé une fascine de saules pour l’imiter l’érosion de berge au lieu-dit "La Motte".
Cette technique consiste à retaluter la berge, à installer un géotextile biodégradable afin de planter une ripisylve adapté aux bords des cours d’eau.

Travaux contre l’érosion de berge sur le ruisseau de Rigueboeuf à Colombier

Suite à la sollicitation de la commune, le Syndicat des Trois Rivières a engagé deux opérations :
- Dans un premier temps, une entreprise privée a effectuée la restauration de la ripisylve en supprimant les arbres penchés sur le cours d’eau faisant obstacle au libre écoulement des eaux et en éliminant les embâcles.
- Puis l’équipe rivière du Syndicat des Trois Rivières a réalisé des aménagement pour stabiliser les encoches érosives par le biais de techniques de génie végétal.

Deux techniques ont été utilisées :

Le tressage de saules
Cela consiste à tresser des branches de saules autour de pieux. Ainsi, l’impact du courant est atténuer par les branches sur la berge. De plus, le haut de la berge est retalutée et végétalisée par des boutures de saules.

Les fascines d’hélophytes
Elles servent aussi à protéger les berges contre l’érosion. Des hélophytes sont plantées au plus près de l’eau pour atténuer l’impact du courant sur la berge. Ces hélophytes sont plantées dans du géotextile pour leur laisser le temps de pousser et de jouer leur rôle protecteur.

Ces aménagements ont pour but de stabiliser la berge contre l’érosion, surtout pendant les périodes de crue où le courant vient taper dans la berge.

Un contrat de rivière, un enjeu pour tous

Syndicat des 3 rivières - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 DAVEZIEUX - Tel : 04.75.67.66.75 - Fax : 04.75.67.24.58 - email : contact@3rivieres.fr

Une création Visual-Link Libellule